RB3D : Les exosquelettes au service des métiers terrain

Cette semaine, nous allons découvrir une technologie particulièrement futuriste : les exosquelettes et autres solutions cobotiques. Pour cela, nous accueillons Olivier Baudet de la société RB3D. Ces technologies vont permettre aux techniciens travaillant directement sur le terrain de gagner en productivité et en confort de travail.

  • Fondateur : Serge Grygorowicz
  • Création : décembre 2001
  • Effectifs : 18 personnes
  • Localisation : Moneteau, Yonne
  • Contact : Info@rb3d.com
  • Site : www.rb3d.com
  • Pouvez-vous nous expliquer plus précisément le but de RB3D ?

RB3D a pour but de concevoir et vendre des solutions industrielles d’assistance aux efforts pour réduire la pénibilité et améliorer la productivité des techniciens travaillant directement sur le terrain.

Nous commercialisons 2 produits :

  • Les Cobots : Le terme cobot est une contraction venant du mot « robot » et « Collaboratif ». Les cobots de RB3D sont des engins pilotés en effort, leur fonction première est d’aider les techniciens sur le terrain à porter, déplacer de manière fluide et rapide des charges lourdes ou des outils sans effort. En fonction de la complexité de la tâche, les axes motorisés vont être différents (de 1 à 7 axes). Notre gamme standard va s’étendre aujourd’hui selon le produit et les axes utilisés. Notre expertise et technologie nous permet de concevoir des cobots adaptés aux différents secteurs avec qui nous travaillons.

Capture d’écran 2016-05-02 à 14.49.59.png

  • Les Exosquelettes : C’est un service d’aide aux efforts, mobile, appelé HERCULE. Nos exosquelettes ont pour objectif de vous apporter puissance et endurance pour augmenter votre efficacité et effectuer vos tâches manuelles pénibles sans risque de TMS

Slider_Hercule1

  • Comment vous est venu l’idée de votre solution ?

Nous avons commencé à développer des cobots en 2007 suite à des demandes de clients qui ne trouvaient pas de solution simple ni adaptée pour résoudre leurs problèmes de troubles musculo-squelettiques (TMS). Nous nous sommes inspirés de technologies utilisées en robotique, tout en gardant un pilotage manuel de nos cobots. En 2009, nous avons eu l’opportunité de proposer un projet d’exosquelette pour l’armée. Lors de cet entretien, la DGA nous a soutenues dans le cadre d’un projet RAPID.

  • Comment décririez-vous le marché dans lequel vous évoluez ?

Nous répondons aux besoins de réduction de pénibilité dans toutes les industries. Les seuls marchés que nous ne traitons pas sont ceux de la santé et du consommateur final. Notre marché est donc vaste et en profonde mutation actuellement notamment grâce au focus sur l’usine du futur, de la digitalisation des métiers de terrain.

  • Comment vous situez-vous par rapport à vos concurrents ?

Nous proposons des solutions de cobots spécifiques qui se situent généralement entre le manipulateur et le robot. Nous essayons donc de nous différencier sur ces 2 points.

  • Quel est votre modèle économique ?

Pour les cobots, il s’agit de concevoir des solutions « métier », de les valider sur le terrain et les dupliquer quand c’est possible. Notre laboratoire se situe directement sur le terrain avec les différents techniciens qui y travaillent. Leurs feedback va permettre aux ingénieurs de développer des solutions innovantes et adaptées.

Pour les exosquelettes, nous envisageons un modèle proche mais avec des volumes potentiels beaucoup plus importants. La notion de série sera plus importante.

  • Qui sont vos clients ?

Des grands noms de l’automobile, de l’aéronautique, de la métallurgie, de l’industrie générale et du BTP.

  • Selon vous, quels sont les principales problématiques et les principaux enjeux auxquels votre marché doit faire face ?

Les enjeux sont avant tout humains et financiers. Humains parce que nous proposons des solutions innovantes, collaboratives, et donc l’Homme avec ses fantasmes et ses peurs est au cœur de l’acceptabilité des solutions que nous proposons. La psychologie du consommateur est très importante, nous devons la cerner afin de répondre subtilement. Financiers parce qu’une fois que l’aspect humain est traité, il faut convaincre les clients de la rentabilité de nos solutions pour qu’ils puissent les acheter.

  • Quel est votre principal atout dans le monde de la construction ?

Dans le monde de la construction nous arrivons avec un œil neuf, vierge de tout préjugé car ce n’est pas forcément notre marché de base. Mais notre équipe, pragmatique, réactive et innovante a les bons gènes pour être performante dans ce marché et crédible avec ses acteurs.

BaseRB3D

  • Quel est le futur de votre entreprise ?

Nous croyons que les exosquelettes vont devenir un outil indispensable dans un certain nombre de métiers où le port des charges lourdes et la flexibilité des moyens sont des contraintes majeures. Nous sommes bien placés pour être un acteur de premier plan sur ce marché dans un futur proche.

Nous tenons à remercier Olivier Baudet pour son temps lors de la réalisation de cette interview.

Propos recueillis par l’équipe BulldozAIR, créatrice d’Apéro Chantier et de la plateforme collaborative BulldozAIR.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s